SOSAD sos zanimaux en detresse

La petite mère est sauvée

ACTIONS — Par firedog @ 01:09

petits logos d'entête de page La petite chienne assez âgée au chevet de laquelle nous avons été a dû avoir une césarienne et notre vétérinaire nous a dit qu'elle serait morte si nous n'étions pas intervenus à temps. Voilà, elle passe son temps au lit dans une niche que nous avons installée dans notre maison, dans la pièce à vivre et ramasse tout ce qu'elle trouve pour remplacer ses bebes morts. Alors le vétérinaire a ordonné une prise de médicament pour remédier à cette maternité-nerveuse. Elle s'en remet peu à peu.

En ce qui concerne Papich, il y a eu quelques complications et une infection : Vu la gravité de l'opération qu'il a subit puisqu'un de ses testicules était resté coincé quelque part, le vétérinaire s'est vu dans l'obligation de l'opérer comme une femelle et ceci pendant 4 heures. Ensuite, il a reussi avec sa patte arrière à arracher 2 points de suture et provoquer un début d'infection.

Quel souci, les bandages et les pansements à changer, l'impossibilité de le laisser avec les autres chiens et tout et tout. Enfin, maintenant, lui aussi est tiré d'affaire. Et c'est çà, notre joie après tout, on sauve des vies et cela nous rend vraiment heureux.


SOSAD dans l'angoisse: des bébés morts.

ACTIONS — Par firedog @ 13:21

 petits logos d'entête de page

SOSAD, c'est la joie de partager avec les animaux l'amour et la tendresse, une sorte de mariage pour le meilleur et pour le pire. Alors c'est aussi les déceptions et la déconvenue quand les choses ne vont pas comme elles devraient. Bon, entre les abandons massifs en ce moment dans les SPA et les cas de maltraitance,nous devriions avoir notre dose de misère, mais il est dit qu'en ce moment nous n'aurons pas de répis. En effet, parce que SOSAD recueille aussi pas mal de chiens et de chats, nous avons à faire face à l'aspect maladie, les soins vétérinaires, les soins post-stérilisation et tout et tout, Mais on n'est pas toujours préparés à ce qui advient. En voici un petit aperçu à chaud puisque l'action est encore en train  de se passer.

Non seulement, la tempête a fait rage toute la nuit, mais la petite chienne âgée et dejà gravide que nous avons recueilli après l'action du 27 février, a commencé à mettre bas. Mais on aurait pu penser que vue son expérience ('elle a eu de nombreuses  portées), elle aurait fait cela sans aucun problème. Eh bien pas du tout. Elle a commencé à arracher toutes ses couvertures, (çà, c'est normal), elle gémissait, elle avait mal, jusqu'ici, rien de trop alarmant. Mais le premier petit à 3 heures du matin était mort-né. Et la douce et gentille s'acharnait à le nettoyer et à vouloir le réchauffer, elle couinait de tristesse, cette fois, alors qu'il était déjà mort. Le deuxième ne se pésentait guère mieux. Par les pieds, il ne laissait pas un très bon pronostic. Bon, il était mort aussi. La pauvre semblait avoir arrêté son travail vers 6 heures.  Alors, vers 8h30 ce matin, j'ai appelé notre vet qui m'a dit qu'en effet, ce n'était pas de bon augure mais que vu que de toutes façon, nous devions lui amener les nouveaux-nés pour euthanasie, ce n'était pas si grave pourvu qu'on sauve la chienne. Il nous suffisait de faire 2 piqures destinées à aider les contractions à 2 heurs d'intervalle et d'attendre.

Pour courronner le tout, le chien labrador si gentil que nous avons nommé Papich, s'est mis hier soir à faire une diarrhée sanguinolente qui s'est encore aggravée cette nuit.

Donc, nous sommes allés à Carhaix prendre des piqures pour la chienne et avec lui sur mes genoux ( nous n'avons pas vraiment une ambulance), c'était vraiment épique. Imaginez ce gros chien de 36 kg sur mes genoux avec une collerette autour du cou et qui se cogne à moi toute s les cinq minutes. Pas vraiment confortable, surtout qu'il n'est monté en voiture que pour aller chez le vétérinaire jeudi dernier pour une castration compliquée qui a durée 4 heures à cause d'un testicule caché et donc non descendu.Pauvre Papich, j'en suis encore toute retournée.

Bon nous voilà de retour, la première piqure est faite et on attend pour faire la deuxième dans deux heures. Si à trois heure de l'après-midi, elle n'a pas fait tous ses chiots, nous nous verrons dans l'obligation de la reconduire à Carhaix pour une césarienne.

Conclusion: qu'advenait-il de ces pauvres animaux chez ces paysans indignes d'où celle-ci est issue et qui la faisait se reproduire pour vendre des chiots à un espèce de marchand qui les destinaient aux animaleries, entre autres. 

Quelle misère vivent toutes ces chiennes que leurs maîtres n'ont pas voulu stériliser et se font prendre par des chiens trop gros pour elles? 

La vraie bêtise est de croire que les animaux sont content de procréer." Moi, je vais lui faire au moins une portée". La dernière personne qui m'a dit cela m'a quand même avoué qu'elle regrettait. Non seulement, bien que je l'ai prévenue du fait, sa chienne n'était vraiment pas heureuse du tout, mais pour le placement des chiots qu'elle a donnés, les gens ne se bousculaient pas vraiment au portillon. Et ceux qui les ont pris pour rien, est-elle vraiment sûre qu'ils ne vont pas les abandonner dans six mois. Car 8 mois est l'âge fatidique. Les pauvres animaux se retrouvent si souvent au refuge à cet âge, les maîtres n'ayant pas réussi à les rendre comme ils veulent. C'est malheureusement le sort de beaucoup de "corniauds" comme on appelle de façon peu respectueuse ces chiens qui ne ressemblent pas vraiment à une race ou une autre et n'ont donc pas souvent le respect de la majorité.


SOSAD est en deuil

INFOS — Par firedog @ 22:02

Cliquez sur les images pour les agrandir

Vicky nous a quitté. Mise à mort par sa maîtresse. Il faut que je vous raconte. Cà me fait vraiment mal mais c'est un fait.  Un fait divers. Divers au sens de commun.

Oui commun parce qu'autrement, il n'y aurait jamais eu le proverbe qui dit: "Quand on veut se débarrasser de son chien, on l'accuse de la rage".

Voilà, il faut savoir que rien n'empêche quiconque de disposer comme bon lui semlble de sa possession qu'est son chien.

Si vous voulez faire euthanasier votre chien pour des question de convenance: vous n'en voulez plus pour X raisons, il vous suffit de demander à votre vétérinaire. Il est bien sûr préférable de lui dire qu'il ou elle a menacé un enfant voire même a mordu. Il ne demandera pas plus de preuves que cela. Une petite piqure, c'est indolore. çà ne pose pas vraiment de problème de conscience.

Et voici ce praticien qui a sans doute prêté le serment d'assister les animaux, de les soulager de leurs misères, transformé grâce à vous en bourreau.

Oui, où va se nicher la lâcheté humaine qui ne peut assumer de donner elle-même la mort qu'elle programme?

Bouchers, abattoirs sont tous des outils bien commodes.

Croyez-vous que notre société consommerait autant de viande si les individus qui la composent devaient tuer eux-mêmes les animaux?

Je vais vous raconter l'histoire d'une chienne qui n'a finalement pas eu beaucoup de chance.

Tout d'abord, aux dires de sa propriétaire qui clame partout faire partie de la SPA et donne des leçons de conduite envers les animaux à Carhaix, (la ville à la campagne qui reçoit le festival des vieilles charrues chaque été), cette magnifique terre neuve du nom de Vicky, d'environs quatre ans aurait été retirée à ses propriétaires indignes à la suite d'une enquête qui aurait conclu à la maltraitance de la chienne par des enfants particulièrement malveillants. 

Ainsi, elle l'aurait recueillie et malgré son caractère difficile aurait continué de s'en occuper si, et ceci à plusieurs reprises, elle n'avait pas manifesté de l'agressivité envers les étrangers et particulièrement des enfants qui tentaient de la caresser.

Tout, d'abord, sur ce sujet, il y a beaucoup à dire car nous nous sommes personnellement occupés moi-même et mon mari de cette chienne qui était méfiante envers les étrangers mais était assez vite une charmante  compagne de jeux pour nous-mêmes et nos 6 chiens au moins au moment de son séjour.

Et nous ne sommes pas les seuls à avoir constaté la différence d'attitude de Vicky. En effet, elle semblait toujours très stressée en présence de sa maîtresse. Et c'est finalement il y a peu de temps que je me suis rendue compte que cela venait de l'attitude nerveuse et peu sûre de sa maîtresse. Il faut dire que toutes deux vivaient en ville et que l'environnement urbain était sans doute un problème pour l'animal mais c'était surtout les cris proférés à longueur de temps par sa maîtreswse hystérique et maniaque du ménage qui rendait la chienne instable. Non, elle ne la battait pas! Mais elle lui criait fort dessus. Parce qu'elle avait les pattes sales pour entrer dans l'appartement. Parce qu'elle devait aller se coucher" à sa place" etc. 

 

Puis cette maitresse a adopté un chiot de l'association. La femme travaillait de nuit donc elle nous a laissé nous occuper du chiot un Beauceron qu'elle prenait de temps en temps en attendant de trouver une maison plus adéquat pour ses deux chiens. Puis elle l'a mis en pension dans une autre association et le jour où elle a réussi à louer la maison tant attendue, nous lui avons rendu Capone, (c'est le nom du chien). Elle n'a pas tenu 2 jours et l'a mis à l'abandon au refuge de Tregrom dans les Cotes d'Armor où elle a cherché aussitôt à adopter un berger Allemand LOF. Se voyant refuser l'adoption de ce chien par la présidente du refuge qui ne s'en laissait pas compter, elle est allée tout simplement en acheter un chez un éleveur de la région. Et quelques jours plus tard, elle a fait euthanasier sa chienne.

Pas, parce qu'elle avait mordu, pas parce qu'elle était soi-disant méchante mais parce que sa passion pour les bêtes est une maladie compulsive. En 1 an, elle a , à notre connaissance abandonné au moins trois chiots 2, à l'âge de 7 mois, et un qui est toujours à l'adoption dans notre ferme sanctuaire du Rungoat en Gourin et âgé 4 mois.Ah, j'oubliais, elle a abandinné un magnifique Berger allemand qu'elle avait aussi pris au refuge de Tregrom. C'est notre président qui l'a recueilli, il s'appelle Sherif et voici sa photo:

Certains se droguent, d'autres boivent ou fument, d'autres sont des joueurs invétérés, elle, elle fait dans les animaux. Les p'tits, les gros, tout est bon. Si elle ne peut se les offrir, elle prétend qu'ils sont maltraités et elle menace leurs propriétaires. Puis elle nous les amène, à la SPA ou ailleurs, peut-être en a-t-elle replacés pour de l'argent . On ne sait pas, tout ceci est arrivé peu à peu. J'ai commencé à enquêter sur ce cas il y a plusieurs mois déjà et ai appris que de nombreux chiens et quelques chiots étaient passés entre ses mains. 

Nous avons une autre malade de ce genre près de Rostronen, mais elle était arrivée à 20 chiens dans sa petite maison et elle les replaçait pour de l'argent, nous lui en avons retirés quelques uns. Qu'advient il de tous ces malheureux animaux qui tombent aux mains de ces folles?

Ils peuvent finir comme les pauvres petits des enquêtes de la catégorie nos actions 

Ou comme Vicky. Victimes de l'égoïsme et de la maladie de la consommation. 

 

Vicky, je pleure encore pour toi qui aurait sauvé ta maîtresse au péril de ta vie 

C'est pour cela que tu la protégeais un peu trop parfois

Je vois encore tes yeux couleur de chataigne alors que tu courais dans notre verger l'été dernier.

Et ta belle toison noire et luisante sous le soleil.

Puisses-tu là où tu es pardonner les hommes qui n'ont pas voulu que tu vives.

Joins-toi aux autres de la prairie éternelle pour nous donner la force de continuer à servir ceux de ton espèce et tous les autres.

Vicky, adieu, on ne t'oubliera jamais.... On est so sad.

voici un lien sur une histoire similaire sur planète forum :

Le refuge ou l'euthanasie 



LA STERILISATION des chiens et des chats

INFOS — Par firedog @ 18:30

                          Faut-il encore le rappeler?

La stérilisation des animaux de compagnie est encore une des mesures les plus importantes de défense des animaux.

Cela peut paraître cruel à certains.

Alors il nous faut nous expliquer clairement.

En ce qui concerne la sexualité des chiens et des chats, surtout ne pas se mettre dans leur peau

Tout d'abord, l'animal n'agit vis à vis de la sexualité que totalement mu par ses hormones. Vous me direz, chez certains êtres humains aussi. Oui... Mais ce ne sont pas forceément nos préférés ceux-là. Ce que l'on admet d'un animal famillier est proprement intolérable chez un être civilisé.

Chez le chien et le chat, pas question d'amour ni de tendresse réelle entre partenaires sexuels. Une fois la période passée, s'ils ne l'étaient pas avant le coît, ces amoureux de fortune, ne seront pas plus copain après leurs ébats, souvent brefs et même parfois agressifs et non consentants. Le sexe n'a rien à voir avec leur affection, heureusement, sinon, nous ne pourrions pas vraiment vivre avec eux, si vous voyez ce que je veux dire...Par contre, il n'y a absolument aucun quant à l'amour qu'ils nous portent. Là, ce ne sont pas les hormones qui parlent mais l'instinct de survie marqué alors par le partage et leur dépendance vis à vis de nous qui les maintenont dans leur etat d'enfants de notre meute.

deuzio:beaucoup de ceux qui sont ramassés sur la route, morts ou vifs sont ceux qui ont répondu à l'appel de la nature et tenté de reproduire les gènes dont ils étaient porteurs sans avoir conscience qu'ils les conduisaient vers leur mutilation, leur mort dans d'atroces souffrance, voire vers la peine de prison dans une fourrière, ou bien la peine capitale pour ceux qui n'ont pas eu la chance de trouver preneur après un temps passé dans un refuge surchargé. C'est un peu cher payé pour avoir des petits qui ne seront de toute façon pas les bien venus. Car les corniauds, même si les amoureux des bêtes les aiment, il faut bien dire que c'est surtout ceux-là qui restent en rade, à l'abandon, et que les maîtres négligent. Ils ne leur ont bien sûr rien coûtés.

Tertio: Comme nous allons vous le faire savoir, cela évite bioen des maladies.

Quatrièmement, celà évite bien des soucis aux maîtres. Problèmes de comportement, fugues, agressivité envers les congénères etc.

De toutes façons, si vous voulez en débattre, la section commentaires est à votre disposition.

Et si vous habitez dans le Centre Bretagne et que vous voulez faire stériliser chiens ou chats, prenez contact avec nous par téléphone:

 

logo ou par mail  sosad.sosad@laposte.net, nous essaierons de vous aider dans votre démarche.

 

 

Dans le futur, nous essaierons même de mettre en place un service d'aide aux personnes aux  éconiomiquement faibles afin qu'ils puissent faire stériliser leurs animaux.

La stérilisation et l'identification sont encore les moyens les plus efficaces de lutte contre l'abandon, la maltraitance et l'euthanasie des animaux. 



STERILISATION

La stérilisation de la chienne

De nombreuses personnes ont aujourd’hui encore du mal à prendre la décision de faire stériliser leur chienne. Pourtant, si vous ne désirez pas faire un élevage, c’est la meilleure solution pour éviter à votre animal de nombreux problèmes de santé.

Il ne faut pas considérer la stérilisation comme une mutilation qui rendra votre animal malheureux. Il faut savoir que le comportement d’une chienne dépend surtout de son instinct et de ses hormones. Les chaleurs apparaissent environ deux fois par an, et durent en général 3 semaines. Hormis ces deux périodes de l’année, sachez que votre chienne n’a nulle envie de se reproduire et, contrairement aux idées reçues, elle n’a pas besoin d’avoir été au moins une fois en relation avec un mâle pour être équilibrée.

La contraception médicale, une bonne solution ?
Il faut savoir que la contraception par piqûres ou par comprimés n’est pas la solution optimale, si vous ne souhaitez pas que votre chienne ait une portée. Elle va bien sûr supprimer les chaleurs mais n’aura aucun effet sur les autres problèmes hormonaux, dus à la présence des ovaires, et qui peuvent entraîner des maladies. Ainsi, la meilleure solution reste la stérilisation chirurgicale.

La stérilisation chirurgicale
Cette opération a pour but l’ablation des ovaires, avec ou sans l’utérus. Cette opération est très commune et pratiquée par tous les vétérinaires. Le mieux est de faire opérer sa chienne avant sa puberté, c’est-à-dire à partir de 6 mois pour les animaux de petite taille, et à partir de 10 mois pour ceux de grande taille.

Vous pouvez également opter pour la ligature des trompes. Mais sachez que cette intervention ne supprime pas les chaleurs. Votre chienne ne pourra simplement pas avoir de petits.

Ainsi, contraception médicale et ligature des trompes n’empêchent pas les ovaires de continuer à sécréter des hormones, ce qui peut être dangereux pour la santé de votre animal et entraîner des maladies de l’appareil reproductif ou autres.

Quelles sont ces maladies ?
Une forte augmentation de la sécrétion d’hormones peut entraîner des problèmes de santé :
- apparition de kystes au niveau des ovaires. Même si ces kystes ne sont pas cancéreux, ils provoquent une augmentation des sécrétions d’hormones. Les chaleurs durent alors plus longtemps et reviennent plus régulièrement, ce qui peut provoquer des infections utérines.
- les tumeurs mammaires : ce sont les plus fréquentes chez la chienne. Dans un cas sur deux, elles sont cancéreuses. L'influence des hormones est prépondérante chez l’animal. Il faut savoir qu’en stérilisant chirurgicalement votre animal avant la puberté (c’est-à-dire avant ses premières chaleurs), l’apparition d’une tumeur est évitée à 99,5 % et à 92 %, en pratiquant la stérilisation avant ses deuxièmes chaleurs.
- le pyomètre : c’est une affection très grave caractérisée par l’accumulation de pus dans l’utérus et liée à un déséquilibre hormonal. Cette maladie est très difficile à traiter et le meilleur moyen reste l’ablation de l’utérus et des ovaires. Si le pyomètre est diagnostiqué tardivement, la chienne risque une péritonite extrêmement grave mais également une infection rénale.

Sachez que les hormones sexuelles agissent également sur d’autres organes et elles peuvent donc entraîner d’autres maladies, comme par exemple le diabète.

- la grossesse nerveuse : sachez avant tout que ce phénomène ne traduit pas un besoin pour la chienne d’avoir des petits, mais simplement un surplus d’hormones. La grossesse nerveuse se caractérise par un changement du comportement de votre animal, environ deux mois après ses chaleurs. La chienne agit comme si elle avait des petits. Ainsi, elle peut avoir un comportement agressif, des montées de lait et des troubles alimentaires. Des traitements sont possibles mais il se peut que d’autres grossesses nerveuses apparaissent, parfois même après chaque période de chaleurs.

Quelles sont les conséquences d’une stérilisation ?
Sachez tout d’abord que, contrairement aux idées reçues, la stérilisation n’entraîne pas de retard sur la croissance de lachienne, au contraire, elle aurait tendance à la prolonger même après la puberté car l’ossification des cartilages de croissance est retardée par l’absence d’hormones sexuelles.

Par contre, il y a des risques pour qu’elle prenne du poids. Il est très important de surveiller son alimentation pendant les 3 mois qui suivent l’opération et de lui faire faire de l’exercice. Ceci lui évitera des problèmes cardiaques, articulaires et de diabète.

Sachez enfin qu’une chienne stérilisée a tendance à vivre plus longtemps qu’une chienne entière car elle a moins de problème de santé.

Castration du chien

Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes ne veulent pas castrer leur chien, par crainte que l’animal soit malheureux. Il faut savoir que le comportement du chien dépend surtout de son instinct et de ses hormones, et qu’il ne sera pas malheureux s’il est castré.

S’il n’est jamais en présence d’une femelle en chaleur, un chien n’éprouvera pas le besoin de se reproduire. Ainsi, la castration, contrairement aux idées reçues, ne vient pas perturber l’équilibre général d’un chien.

La situation est au contraire plus compliquée s’il est stimulé par la présence de femelles, mais qu’il n’y a pas de contact physique. Le chien sera alors surexcité et il faudra avoir recours à un traitement hormonal pour le calmer. De plus, sachez que les risques pour la santé de votre animal sont plus nombreux s’il n’est pas castré.

L’idéal est de faire castrer son chien vers l’âge de 6 ou 7 mois, s’il est de petite taille et vers 10 ou 12 mois, s’il est de grande taille, c’est-à-dire avant la puberté.

Quels sont les risques médicaux pour un chien non castré ?
Les problèmes de santé rencontrés chez les chiens non castrés sont essentiellement concentrés autour des testicules et de la prostate :

- les tumeurs au niveau des testicules : ces tumeurs restent rares chez les chiens et toucheront principalement les chiens monorchides (un des testicules est resté dans l’abdomen) et cryptorchides (aucun des testicules n’est en place). Si c’est le cas de votre chien, n’hésitez pas à le faire opérer dès son plus jeune âge. Cela évitera tout risque de tumeur et votre animal se remettra plus vite de l’opération s’il est jeune.

- L’hypertrophie bénigne de la prostate : cette maladie est due à la libération d’hormones mâles qui provoque une augmentation de la taille de la prostate. Votre chien peut alors avoir des difficultés à faire ses besoins et souffrir de constipation. De plus, la prostate, du fait de sa taille plus importante, va constamment appuyer sur l’uretère, ce qui peut provoquer des cystites. Enfin, ce problème peut entraîner des infections de la prostate, sous forme d’abcès.

- Sachez également que les chiens non castrés s’échappent régulièrement afin de rejoindre une femelle en chaleur. Les risques d’accidents de la route et de bagarres avec ses congénères sont alors fortement augmentés.

Comment se comporte un chien non castré ?
Un chien non castré devient fugueur en période de chaleurs et souvent incontrôlable car surexcité. En présence d’une femelle en chaleur, il n’écoutera que son instinct sexuelet ignorera vos rappels à l’ordre.

Un chien castré sera quant à lui beaucoup plus calme. Si la castration est réalisée dès son plus jeune âge, il ne s’intéressera pas du tout aux femelles. De plus, le marquage urinaire sera beaucoup moins important.

Quels sont les effets de la castration sur un chien ?
Sachez tout d’abord que, contrairement aux idées reçues, la castration n’entraîne pas de retardsur la croissance du chien, au contraire, elle aurait tendance à la prolonger même après la puberté car l’ossification des cartilages de croissance est retardée par l’absence d’hormones sexuelles.

Par contre, il y a des risques pour que votre chien prenne du poids. Il est très important de surveiller son alimentation pendant les 3 mois qui suivent l’opération et de lui faire faire de l’exercice. Ceci lui évitera des problèmes cardiaques, articulaires et de diabète.


La sterilisation de la chatte


De nombreuses personnes ont aujourd’hui encore du mal à prendre la décision de faire stériliser leur chatte. Pourtant, si vous ne désirez pas faire un élevage, c’est la meilleure solution pour éviter de vous retrouver avec de nombreux chatons dont vous ne saurez pas quoi faire.

Pourquoi faire stériliser une chatte ?
Sachez tout d’abord qu’une chatte ne se sentira en aucun cas diminuée par une stérilisation et ne sera pas malheureuse. Contrairement aux idées reçues, une chatte n’a pas besoin d’avoir été au moins une fois en relation avec un mâle pour être équilibrée.

Il faut savoir que la contraception n’est pas la solution optimale si vous ne souhaitez pas que votre chatte ait une portée. Elle va bien sûr supprimer les chaleurs mais n’aura aucun effet sur les autres problèmes hormonaux pouvant entraîner des maladies. De plus, les chaleurs peuvent passer complètement inaperçues, être irrégulières et vous pouvez donc oublier de lui donner sa “pilule“. En outre, elles apparaissent très tôt, dès l’âge de cinq mois chez certaines.

Sachez que chaque année, de plus en plus de chatons sont tués ou abandonnés. Ainsi, la stérilisation peut empêcher la naissance de chatons non désirés, surtout si votre chatte a accès à l’extérieur.

Comment se comporte une chatte non stérilisée pendant ses chaleurs ?
Lors des chaleurs, le comportement de votre chatte se modifie : frottements aux meubles, miaulements forts et répétés. De plus, cette période se caractérise par des absences plus ou moins longues de l’animal, qui ne prend parfois même plus la peine de rentrer à la tombée de la nuit.

Au bout de quelque temps, votre chatte est de retour à la maison, souvent épuisée, pleines de puces et même blessée car les bagarres avec ses congénères sont fréquentes.

Les problèmes de santé liés à la non stérilisation :
- à cause des nombreuses sorties, votre animal peut être blessé et accidenté. En plus de se battre avec d’autres chattes et de risquer des infections et des abcès, elle court le risque de se faire renverser ou écraser par une voiture ou de se faire attaquer par un chien.
- votre animal peut être en contact avec des chats porteurs d’un virus comme la leucose, maladie pouvant être mortelle s’il n’est pas vacciné ou que vous n’avez pas pensez aux rappels.
- sachez enfin que de nombreuses études ont montré que la sécrétion continue d’hormones sexuelles ou un dérèglement de celles-ci peut entraîner certaines maladies, notamment des tumeurs ovariennes et mammaires.

Quelles sont les conséquences de la stérilisation ?
La stérilisation a pour conséquence une prise de poids de votre animal car la gestion des dépenses d’énergie est modifiée et il est moins actif. Pour éviter qu’il ne devienne trop gros, vous devez réduire sa quantité de nourriture ou lui donner une nourriture adaptée, surtout dans les premiers mois qui suivent l’opération.

Si votre chatte est en surpoids, elle risque des insuffisances cardiaques, des problèmes d’articulation et des problèmes de peau.
Par contre, sachez que la stérilisation n’entraîne en aucun cas un retard de croissance.

 

 
Castration du chat

Aujourd’hui encore, de nombreuses personnes n’osent pas castrer leur chat, par crainte que l’animal soit malheureux. Avant de prendre une décision, il est essentiel de connaître le caractère du chat, pour pouvoir ensuite déterminer les avantages et les inconvénients de la castration.

Un chat peut commencer à se reproduire dès l’âge de 6 mois. Ces testicules vont produire des spermatozoïdes et des hormones sexuelles qui vont influencer son comportement.

Quel est le comportement d’un chat non castré ?
Il va marquer son territoire :
- A l’âge adulte, un chat non castré va commencer à marquer son territoire avec des jets d’urine à l’odeur forte et très désagréable. Il est vrai qu’un animal castré peut avoir le même comportement, mais il reste occasionnel et finit pas disparaître. Sachez que si le chat non castré repère une femelle en chaleur, cette attitude va s’amplifier.

- Il va également marquer son territoire en griffant les murs, les meubles, les sols et les arbres, ce qui peut faire des dégâts. Encore une fois, ce comportement existe aussi chez le chat castré, mais à un degré moindre.

Les fugues et les bagarres :
- si votre chat a repéré une femelle en chaleur dans les environs, peu importe la distance à parcourir, il ira à sa rencontre. Cela peut durer plusieurs jours pendant lesquels votre chat ne rentrera pas. De plus, il devra se battre contre d’autres mâles pour défendre son territoire et conquérir la femelle, ce qui peut occasionner des blessures plus ou moins graves et une visite chez le vétérinaire

Sachez également qu’un chat non castré a la fâcheuse habitude de miauler de façon répétée et désagréable pendant la période de reproduction. Si vous vivez en appartement, attendez-vous à un sommeil léger.

Que risque-t-il ?
Tous ces comportements peuvent entraîner des problèmes de santé, du fait des bagarres, mais également des accidents de la route, car un chat est capable de faire de nombreux kilomètres pour rejoindre sa dulcinée. De plus, il doit faire face aux attaques de chien et aux morsures plus ou moins graves.
Votre animal peut être en contact avec des chats porteurs d’un virus comme la leucose, maladie pouvant être mortelle, s’il n’est pas vacciné.

Quelles sont les conséquences d’une castration ?
Il faut tout d’abord savoir qu’un chat castré n’est pas exempt de faire des dégâts dans votre maison en urinant ou en faisant ses griffes où bon lui semble. Mais ces comportements sont atténués et peuvent même totalement disparaître

La castration a pour conséquence une prise de poids de votre animal car la gestion des dépenses d’énergie est modifiée et il est moins actif. Pour éviter qu’il ne devienne trop gros, vous devez réduire sa quantité de nourriture ou lui donner une nourriture adaptée, surtout dans les premiers mois qui suivent l’opération. Ceci lui évitera des problèmes cardiaques, articulaires et de diabète.

Sachez également qu’un chat castré peut rencontrer des problèmes urinaires comme les calculs. Vous devez vous assurer que votre chat boit suffisamment d’eau et adapter sa nourriture si ce n’est pas le cas.

Enfin, de nombreuses personnes pensent que la castration d’un chaton va ralentir sa croissance ; c’est faux. En castrant votre chat dès son plus jeune âge (avant sa puberté), il sera équilibré, même s’il ne peut s’accoupler. Il vivra plus longtemps car son mode de vie sera plus tranquille, et il sera plus proche de vous.


VACCINATIONS

INFOS — Par firedog @ 15:26

Comme les humains, les chiens peuvent attraper des maladies, plus ou moins graves, qui peuvent les affaiblir, ou pire, entraîner la mort. La vaccination est le seul moyen d’éviter de graves problèmes de santé à votre chien.

Quand faut-il faire vacciner son chien ?


La vaccination intervient très tôt dans la vie d’un chien car dès ses deux mois, il n’est plus protégé par les anticorps de la mère. Il doit donc recevoir sa première injection de vaccin à cet âge. Deux autres injections doivent être faites par la suite, à un mois d’intervalle l’une de l’autre. C’est nécessaire pour protéger votre chiot des maladies du jeune âge.

Ainsi, il est indispensable de l’emmener chez le vétérinaire pour la seconde injection, et ce, dans les jours qui suivent son achat, et d’y retourner encore un mois plus tard pour la troisième.

Par la suite, sachez que la majorité des vaccins exige un rappel annuel.

De plus, les défenses immunitaires du chien baissent avec l’âge. Ne négligez donc pas ses vaccins même s’il est vieux.



Les maladies contre lesquelles faire vacciner votre chien


Elles sont au nombre de 7 :


- La maladie de Carré : cette maladie est très contagieuse entre les chiens. Elle frappe surtout les jeunes chiens mais elle peut s’attraper à tout âge. Cette affection est très dangereuse car elle cause le plus souvent la mort de l’animal.
Elle se manifeste par de la fièvre, une baisse d’appétit, un écoulement nasal etune conjonctivite. Les symptômes

deviennent ensuite plus violents car le chien a des difficultés respiratoires, il est pris de tremblements irréversibles et de diarrhées.

- La parvovirose : cette maladie est très répandue, en particulier chez les chiens vivant en communauté (chenils, élevages, pensions…). L’animal est alors pris de diarrhées contenant du sang. Elle est souvent mortelle, notamment chez les chiots.

- L’hépatite contagieuse canine : même si cette maladie touche de plus en plus rarement les chiens, elle existe et est mortelle. Elle ressemble à l’hépatite virale qui touche l’homme, avec des problèmes oculaires en plus.

- La rage : le vaccin contre cette maladie est obligatoire pour le chien si vous séjournez dans un camping, si vous le placez dans une pension, si vous vous rendez dans une exposition ou dans les départements de la Moselle, de la Corse et à l’étranger.
Ces précautions sont prises car la rage est la seule maladie transmissible à l’homme.
La vaccination contre la rage n’implique qu’une seule injection lorsque le chiot a 3 mois.

- La leptospirose : cette maladie est très mortelle. Elle se manifeste par une hépatite doublée d’une grave insuffisance rénale. Elle est due à une bactérie que l’on retrouve dans l’urine des rongeurs.

- La piroplasmose : cette affection est transmise par les tiques ; les globules rouges sont détruits par un parasite. Si votre chien contracte la maladie, il n’aura plus d’appétit, sera très fatigué, pris de vomissements et ses urines seront très foncées. Il doit être soigné très rapidement car il peut mourir de jaunisse et d’urémie.
La vaccination se fait en deux injections, à un mois d’intervalle, dès l’âge de 5 mois. Elle sera inefficace si elle est pratiquée alors que le chien est déjà malade.

- La toux du chenil : comme son nom l’indique, la toux du chenil se caractérise par une violente toux qui peut être très pénible pour les chiots et que l’on rencontre essentiellement dans les élevages, les chenils et les pensions.

La vaccination contre cette maladie est obligatoire si vous souhaitez faire garder votre chien dans une pension.

N’oubliez pas les dates de rappel des vaccins de votre chien. En cas d’oubli de mise à jour, si votre animal est en contact avec un chien malade, il contractera la maladie à son tour.

 


La Vaccination du chat

Quand faut-il faire vacciner son chat ?

La vaccination du chat intervient lorsqu’il n’est plus protégé par les anticorps de sa mère, c’est-à-dire vers deux mois.
Le chat doit recevoir sa première injection à cet âge, et la seconde un mois plus tard. Ensuite, sachez qu’un rappel annuel est indispensable pour le protéger efficacement de nombreuses maladies.
De plus, les défenses immunitaires du chat baissent avec l’âge. Ne négligez donc pas ses vaccins même s’il est vieux.

Les maladies contre lesquelles faire vacciner votre chat :
- La leucose : souvent appelée “SIDA du chat“, cette maladie contagieuse, due à un virus, correspond pourtant davantage à une leucémie d’origine virale. Elle peut d’ailleurs s’attraper par l’ensemble des voies naturelles : sang, voiesexuelle, salive, urines, larmes… mais n’est en aucun cas transmissible à l’homme.
La leucose se manifeste par une perte de poids de votre chat, une anémie, l’apparition de ganglions et quelquefois de tumeurs aux reins.
Le dépistage et la vaccination contre cette maladie sont donc indispensables.

- Le typhus : cette maladie est très contagieuse et entraîne souvent la mort, surtout chez les chatons. Elle se caractérise par une forte fièvre, des diarrhées, des vomissements et une forte déshydratation. Elle n’est pas transmissible à l’homme, ni aux autres animaux. Le virus responsable de cette maladie est très résistant et ne réagit pas efficacement aux médicaments ; la vaccination reste donc la meilleure arme contre le typhus.

- Le c
oryza : cette maladie affecte l’ensemble des voies respiratoires du chat. Elle est rarement mortelle mais est très handicapante pour l’animal. Elle se traduit par de la fièvre, des écoulements nasaux, des ulcères de la bouche, des conjonctivites infectieuses et un manque d’appétit. Si le chat n’est pas traité à temps, il peut s’affaiblir très rapidement et mourir. Pour éviter tout risque de contamination, vaccinez-le et n’oubliez pas les rappels.

- La chlamydiose : elle se traduit par une conjonctivite entraînant des rougeurs et des démangeaisons. Sachez que si votre chat est touché par la chlamydiose, il est rarement possible de la traiter définitivement. Ainsi, votre chat peut sembler guéri mais rester quand même contagieux. Cette maladie n’est cependant pas mortelle et atteint surtout les chats ayant vécu en communauté. Ainsi, parlez-en avec votre vétérinaire pour convenir de l’utilité de la vaccination.

- La rage : cette maladie est transmissible à l’homme et la vaccination de votre chat est donc obligatoire si vous séjournez dans un camping, si vous le placez dans une pension, si vous vous rendez dans une exposition ou dans les départements de la Moselle, de la Corse et à l’étranger.
La vaccination contre la rage n’implique qu’une seule injection lorsque le chaton a 3 mois, contrairement aux autres maladies.

Sachez que si vous souhaitez faire garder votre chat dans une pension, toutes les vaccinations évoquées ci-dessus doivent être à jour.

De plus, les rappels annuels sont très importants car la protection acquise grâce aux deux premières injections s’amenuise petit à petit et le chat n’est plus protégé. S’il entre en contact avec un chat contaminé, il contractera à son tour la maladie.

 

 

 

 


«Article précédent  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Article suivant» 

Creer un Blog Signaler un abus sur ce blog